29 juin 2004

etats d'âme du matin

J'ai réalisé hier soir autour d'un bon repas thaïe, en discutant avec des copains, que cela faisait déjà 2 mois que j'étais à Paris ! Le temps passe vite...

F. m'a un peu fait la morale car je ne change pas et je "reprends le rythme" de Lyon. En résume, je fais trop de choses, je sors trop... C'est vrai que cette semaine est particulièrement chargée : 2 concerts / 2 repas. Il n'y a que jeudi qui devrait être assez cool, histoire de se reposer un peu après le passage chez la kiné :) Donc, fatigue prévisible et F. ne va pas me rater si je suis crevée ce week-end (la compassion et la pitié, il ne connaît pas bien au contraire. Il croit aux vertus "du bâton" :( Il n'a peut-être pas tout à fait tord mais en attendant, ce n'est pas sa "mauvaise humeur" qui va m'empêcher de vivre, de sortir, de m'amuser. De toutes façons, je suis TOUJOURS fatiguée, vu que je suis une marmotte... Au moins, je sais pourquoi !

A part ça, ce matin dans le RER debout au milieu de la foule entassée dans le wagon, j'ai pensé à ce qu'a écris mon meilleur ami sur son blog, à mon sujet... Et je me suis dis qu'au fond j'étais un ange à qui on avait arraché les ailes, à qui on avait brûlé les rêves utopiques, à qui on avait brisé les illusions fantastiques, pour lui imposer une réalité dont il voulait ignorer l'existence miteuse. Néanmoins, je n'en reste pas moins un ange qui essaie de préserver son innocence, sa naïveté, sa générosité, sa Foi mais aussi son HUMANITÉ... Oui,  je reste "la même, petite fille fragile, innocente, et lucide" qu'il y a 10 ans.

Ma soeur est dans le TGV. Je suis heureuse qu'elle vienne me voir ces 2 jours. Je pense qu'on va bien en profiter :) Ça nous fera du bien à toutes les deux de se retrouver, comme autrefois, entre filles... C'est important la fraternité ! Nous avons la chance de bien nous entendre alors, ne perdons pas cette richesse :)

Je suis contente également d'avoir vu mon "frère" ce week-end. Même si on garde contact par téléphone, messagerie instantanée et émail, ce n'est pas pareil que de se regarder dans les yeux et "faire" des choses même futiles, ensemble... Il y a quelque chose qui passe dans la proximité, au delà des mots... Ce sentiment qu'on est là pour l'autre, qu'on se sent bien avec l'autre, qu'on l'aime et qu'on se sait aimé tel qu'on est avec nos qualités et nos défauts ; on se sent compris et on peut tout partager sans être dénigrer ou rabaisser. L'autre, l'ami vous aide dans une générosité sans frontière et sans attente de retour.

Posté par mymy marmotte à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur etats d'âme du matin

Nouveau commentaire